U.S. Open Championship : FABULEUX McILROY

LES MAJEURS
Asian Tour
Cantour
European Tour
Japan G.T.
LAGT
LET
LPGA Tour
LPGA Japan OneAsia
PGA Tour
Sunshine Tour
T. Americas

U.S. Open Championship
Congressional Country Club
Bethesda, Maryland du 16 au 19 juin 2011

PGA TOUR
Money List               Précédents tournois
WORLD GOLF RANKING

Second Majeur de l'année, après le Masters d'Augusta, qui a vu la première grande victoire du sud africain Charl SCHWARTZEL, l'U.S Open Championship fait partie des quatre tournois du Grand Chelem avec deux autres, le PGA Championship et le British Open. Contrairement au Masters, mais à l'image de ses deux autres congénères, il se déroule , selon les années; sur un parcours différent. Cette année, c'est le Congressional Country Club de Bethesda qui préside à sa destinée.

La première édition s'est déroulée le 4 octobre 1895 sur un parcours de  9 trous à Newport, à Rhode Island. Il a été joué sur 36 trous en un jour. Seuls 11 joueurs y participèrent, dont 10 professionnels et un amateur.
Le tournoi est officiellement inscrit dans le calendrier des principaux circuits, dont principalement le PGA Tour, l'European Tour et le Japan Golf Tour.
Il est ouvert à 156 joueurs, qui doivent être soit exemptés de qualification, soit lauréats d'un tournoi de qualification.
Les exemptions possibles sont au nombre de 16, donnt  les principales sont :

  1. Les vainqueurs des 10 derniers US Open
  2. Le vainqueur de l'un des 5 derniers Majeurs
  3. Les 30 premiers du classement PGA de l'année précédente
  4. Les 15 premiers du classement de l'European Tour de l'année précédente
  5. Les 50 premiers du classement mondial dans les deux semaines qui précèdent le tournoi
  6. Les 15 premiers de l'édition précédente.

Le vainqueur bénéficie d'avantages spécifiques, notamment :

  • Une qualification automatique pour les 10 éditions suivantes de l'US Open ;
  • Et la même chose pour les 5 éditions suivantes des autres Majeurs.

Par ailleurs, les 8 premiers joueurs sont automatiquement qualifiés pour l'édition  suivante du Masters.
Le tenant du titre est le nord irlandais Graeme McDOWELL.

Rory McILROY est-il un homme des grands jours, ou tout simplement un grand homme en devenir...? La suite de la compétition nous le dira. On se rappelle que lors du premier Majeur de l'année, le Masters d'Augusta, il avait dominé de la tête et des pieds les trois premiers tours, avant de s'effondrer dans le round final. Il démarre ce tournoi de tout aussi brillante manière, en laissant à 3 coups ses poursuivants immédiats, grâce à une carte sans fausse note avec 6 birdies (3 à l'aller et 3 au retour). Ses dauphins sont des lauréats de grandes compétitions. Ainsi, le sud africain Charl SCHWARTZEL a ouvert son compteur de victoires sur le PGA Tour en remportant en avril dernier le Masters, alors que le sud coréen Y. E. YANG s'était distingué de manière mémorable en août 2009 en se payant le luxe de battre en play off le grand Tiger WOODS, au PGA Championship. Le trio de tête est poursuivi par un groupe de 6 joueurs parmi lesquels le brésilien Alexandre ROCHA, le sud africain Louis OOSTHUIZEN et l'espagnol Sergio GARCIA. Ils sont à -2.
La grande déception nous vient de nos français engagés dans ce tournoi : Thomas LEVET est 84è à +3, Grégory HAVRET 127è (+6) ; à sa décharge, on peut lui concéder  qu'il puisse être affecté par la disparition récente de son père. En tout état de cause, la compétition n'est pas terminée...
Comme pour l'évènement du Ladies European Tour du week end qui se déroule en Suisse, le second tour a été interrompu à 16h04 à cause des mauvaises conditions climatiques. Cela n'a pas empêché le jeune Rory MCILROY d'exprimer toute l'étendue de son talent, et de prendre ses distances, même provisoirement, avec ses poursuivants. En signant une carte de 66, après son 65 d'hier, il relègue Y. E. YANG  à 6 coups, ce dernier n'ayant toutefois pas terminé sa partie. Il est donc en voie de rééditer sa performance du Masters d'Augusta. Il faut juste espérer, si c'est le cas, qu'il en aura tiré des leçons pour la gestion du tour final. Sergio GARCIA se maintient, alors qu'on note une bonne remontée Zach JOHNSON et Heath SLOCUM, et à un degré moindre de Robert GARRIGUS et Brandt SNEDECKER. Ils sont tous les 5 à -2.
Reprise des parties à 16h46 : La fin de la journée n'a pas changé grand chose à l'ordre du classement en tête du leaderboard, à part la rétrogadation de Heath SLOCUM, remplacé par Matt HUCHAR. Grégory HAVRET a réussi à passer le cut in extremis grâce à une carte de 69. Thomas LEVET passe à la trappe.
Troisième tour sans grande surprise, qui confirme l'insolente domination de Rory McILROY  qui laisse à 8 coups Y. E. YANG et à 9 Jason DAY et Lee WESTWOOD, qui réalisent toutefois les meilleures cartes du jour (-6). Grégory HAVRET termine dans le par aujourd'hui.
Final en apothéose pour le brillant leader, qui a mené de bout en bout cette 111è édition de l'US Open, et surtout sans connaître la défaillance du Masters. Sans caricaturer, on peut dire qu'il a été en mode démo, tellement sa prestation a été exceptionnelle. Il nous a rappelé un certain Tiger WOODS qui en 2000, à Pebble Beach, avait atomisé ses adversaires en les laissant à 15 longueurs derrière lui. Même si l'écart réalisé par le nord iralndais est moindre, il n'en demeure pas moins que sa domination fut tout aussi spectaculaire, d'autant qu'il est désormais le nouveau détenteur du record du tournoi. Il rempporte ainsi, à 22 ans, son premier majeur, comme WOODS et le regretté Seve BALLESTEROS au même âge. Nous ne pouvons que lui souhaiter d'avoir la même carrière que ses illustres aînés.

Golf sans Frontieres. Tous droits réservés
 Rang Nation.
 Joueur  Score
1
Irlande_du_Nord.JPG Rory McIlroy -16
2
Australie.jpg Jason Day
-8
3
USA_1.jpg Kevin Chappel
-6
=
USA_1.jpg Robert Garrigus
-6
=
ANGLETERRE__.jpg Lee Westwood
-6
=
Cor__e_du_Sud.jpg Y.E. Yang
-6
7
Su__de.jpg Peter Hanson
-5
=
Espagne.jpg Sergio Garcia
-5
9
Afrique_du_Sud.jpg Charl Schwartzel
-4
=
Afrique_du_Sud.jpg Louis Oosthuizen
-4
LEADERBOARD

Rory McIlroy 2011 US Open winner!


">